LETTRE OUVERTE : par les indigènes de la République Française, originaires de Mayotte…

LETTRE OUVERTE : par les indigènes de la République Française, originaires de Mayotte…

décembre 7, 2018 8 Par voxmayo

LETTRE OUVERTE DES INDIGENES DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE ORIGINAIRES DE MAYOTTE, 
EN REPONSE A

LA LETTRE OUVERTE DU 18 NOVEMBRE 2018,

ADRESSEE PAR LES CITOYENS FRANÇAIS DE LA SECONDE CIRCONSCRIPTION RESIDANT A MAYOTTE

 

   Mansour Kamardine, député

Suite à une mobilisation des parents d’élèves du lycée de Sada dénonçant le comportement d’un professeur de philosophie aux méthodes éducatives et pratiques douteuses, les citoyens français de la seconde circonscription résidant a Mayotte ont publié le 18 novembre 2018 une lettre ouverte.

En s’attaquant publiquement au Député de la 2ème circonscription de Mayotte ainsi qu’aux parents d’élèves concernés, présentés sous la dénomination de «collectifs citoyens locaux motivés par la haine et un parti d’extrême droite », en exigeant notamment que « le 101ème département, ses habitants et ses élus soient régis par les principes universels de la République », les citoyens français de la seconde circonscription résidant à Mayotte dévoilent leur parti pris politique dont chacun aura compris l’orientation.

 

               Mouvement de professeurs, pour solidarité envers leur collègue.

Bien que s’étant visiblement attribué la noble mission de civiliser les indigènes de Mayotte, les citoyens français de la seconde circonscription résidant a Mayotte prennent leur courage à deux mains en choisissant de s’exprimer anonymement.

Outre leur caractère outrageux et raciste, ces propos révèlent clairement une construction fondée sur une distinction et une hiérarchie entre les « vrais citoyens français » et les maorais qui ne seraient pas encore entrés dans cette citoyenneté républicaine.

Nous, indigènes de la République Française, originaires de Mayotte, relevons que bien qu’anonyme, cette lettre ouverte a sans difficultés été publiée par la presse locale et abondamment relayée ; que ceci est contradictoire avec les déclarations des citoyens français de la seconde circonscription résidant à Mayotte, autoproclamés gardiens et défenseurs des principes Républicains mais qui à l’évidence, s’accommodent très bien aussi des bidouillages et pratiques s’apparentant à celles d’une République bananière lorsque leurs intérêts l’exigent.


Nous, indigènes de la République Française
originaires de Mayotte reconnaissons que le contexte particulier de Mayotte permet tous les abus et dérives qu’il est donné à chacun de constater depuis plusieurs années ;

Nous, indigènes de la République Française originaires de Mayotte reconnaissons que la passivité légendaire des mahorais, associée à un sens élevé de l’hospitalité et teintée d’une certaine naïveté y sont pour quelque chose.

Nous, indigènes de la République Française, originaires de Mayotte reconnaissons que sous le prisme des préjugés des citoyens français de la seconde circonscription résidant à Mayotte, les principaux traits culturels des mahorais sont réinterprétés et autorisent aujourd’hui toutes les dérives et quelles dérives !

Insinuer que les mahorais ne font pas partie de la citoyenneté républicaine et déclarer vouloir les y faire insérer, (pas moins que ça !) en dit long sur l’état d’esprit et l’idéologie de leurs auteurs.

Nous, indigènes de la République Française, originaires de Mayotte reconnaissons qu’à force d’avoir laissé faire, rétablir l’équilibre des rapports sociaux sera long et sans doute coûteux. Le remplacement de population programmé de longue date et désormais effectif, et le militantisme acharné des citoyens français de la seconde circonscription résidant à Mayotte ne sont pas pour nous y aider.

Pour autant nous indigènes de la République Française, originaires de Mayotte déclarons que les débordements, les abus ont largement dépassé les limites du supportable.

    .. Elèves et parents d’élèves …

Nous indigènes de la République Française, originaires de Mayotte affirmons que les citoyens français de la seconde circonscription résidant à Mayotte n’oseraient jamais agir ainsi en Guyane, Guadeloupe, Martinique ou à la Réunion, car ils savent qu’aucun de ces territoires ne laissera attaquer ni son Député de la République ni sa population en action, sans réagir.

Nous indigènes de la République Française, originaires de Mayotte relevons que les citoyens français de la seconde circonscription résidant à Mayotte tentent à travers leurs attaques à l’encontre de notre Député et des parents d’élèves, de détourner l’attention de l’opinion et de faire oublier les questions de fond restées sans réponses à ce jour.

Nous indigènesde la République Française, originaires de Mayotte déclarons que la stratégie éculée qu’empruntent les citoyens français de la seconde circonscription résidant à Mayotte, consistant à dénigrer systématiquement les mahorais et leurs représentants a pour objectifs de nous intimider et nous réduire au silence.

Nous indigènes de la République Française originaires de Mayotte, déclarons qu’en indexant les mahorais pour les rabaisser, les discréditer, les citoyens français de la seconde circonscription cherchent à imposer le statu quo sous couvert d’une prétendue bien-pensance pour mieux ancrer et prolonger des avantages et positions dominants.

Nous indigènes de la République Française, originaires de Mayotte disons que les levées de boucliers opposées à chaque mouvement de lutte contre les abus et les dérives, pour la justice sociale et l’égalité, traduisent la peur chez les citoyens français de la seconde circonscription résidant à Mayotte, d’un renversement de l’ordre établi au sommet duquel ils sont confortablement installés.

Pour toutesces raisons, nous indigènes de la République Française originaires de Mayotte, exigeons solennellement des citoyens français de la seconde circonscription résidant à Mayotte qu’ils rompent avec leur intolérable ingratitude, qu’ils soient reconnaissants envers les mahorais et qu’ils les remercient malgré tout pour :

  • accepter les voitures d’occasion dont ne veulent pas les parisiens et dont les Guyanais, les Guadeloupéens, les martiniquais ou encore les réunionnais, cherchent à se débarrasser maintenant vers Mayotte, dernier refuge bienveillant.
  •  permettre à tout le monde de devenir quelqu’un y compris au dernier de la classe ; absolument tout le monde peut accéder à du pouvoir, des avantages et responsabilités inespérées, inimaginables ailleurs ;
  • laisser certains utiliser la pauvreté et l’ignorance pour se racheter une conscience ; 
  • laisser gommer et sacrifier nos savoir-faire et expériences pour faire place aux donneurs de leçons, experts auto-proclamés et autres bâtisseurs de carrières, au mépris du bon sens et de l’intérêt des indigènes de Mayotte.
  • Laisser dénigrer et disqualifier nos valeurs, outils et pratiques structurantes, ciments de notre cohésion sociale et gage d’un développement endogène ; les laisser remplacer par une vision, des approches et méthodes (déconnectées des réalités locales) promues et mises en œuvre à grand frais par les experts comptables de leurs salaires, avec des résultats plus qu’hypothétiques mais qu’importe, l’essentiel est dans les sommes engrangées. 
  • accueillir les fiers et valeureux défenseurs des indépendances nationales mais néanmoins déserteurs de leurs Etats souverains qui méprisent les mahorais et leur permettre de se servir de leur citoyenneté française pour exercer leurs talents d’hommes libres sur nous.
  • permettre aux mal-aimés et méprisés d’hier de prendre leur revanche du haut de leur tout neuf statut de citoyens français bien-pensant, en s’alliant au cercle tant convoité des pouvoirs pour dénigrer encore plus virulemment les mahorais.
  • de permettre à ceux à peine débarqués de leur école, d’exercer des responsabilités, de disserter sur Mayotte et de décider de ce qu’il faut ou pas faire pour les maorais ;

Aux citoyens français de la seconde circonscription résidant à Mayotte, nous disons aussi qu’à force d’être indexés, insultés et dédaignés par ceux qui abusent de leur position, les mahorais ont décidé de sortir de cette passivité coupable.

Aux citoyens français de la seconde circonscription résidant à Mayotte, nous disons que grâce aux abus et aux dérives jamais dénoncés ni sanctionnés par les autorités compétentes nous indigènes de la République Française, originaires de Mayotte avons compris que le changementne s’opèrera que par notre mobilisation et notre détermination à agir.

Que les citoyens français de la seconde circonscription résidant à Mayotte soient assurés que nous indigènes de la République Française originaires de Mayotte, n’attenterons pas à leur intégrité physique, nous ne dispensons aucun cours de cannibalisme ce qui ne serait pas le cas de tout le monde.

Le choix de l’anonymat justifié par la peur de représailles, constitue l’ultime artifice utilisé par les citoyens français de la seconde circonscription résidant à Mayotte pour nous dénigrer toujours plus mais aussi pour masquer leur lâcheté et leur incapacité à assumer publiquement leurs accusations intolérables… Et peut-être aussi leur dépit, leur déception de constater finalement qu’il subsiste encore des indigènes en cette terre maoraise française qu’ils croyaient définitivement conquise et nettoyée à jamais de cette espèce indésirable ?

Pour conclure, nous indigènes de la République Française originaires de Mayotte, invitons les citoyens français de la seconde circonscription résidant à Mayotte à souscrire à notre décision de demander aux parlementaires de Mayotte de saisir officiellement le Premier Ministre français pour la réalisation d’un audit sur le Vice rectorat de Mayotte, ses procédures, ses pratiques de recrutement, ses effectifs enseignants, leurs qualifications etc… afin de faire toute la lumière et la transparence nécessaire pour faire taire définitivement ces suspicions.

Ra Hachiri !

Partagez cet article

     Younoussa BAMANA

Facebook

Les indigènes de la République Française
4 décembre 2018
 

E_mail: contact@francemayotte.fr

Mise en forme : YKK

VIDÉO …VIDÉO …VIDÉO …VIDÉO …VIDÉO …VIDÉO …VIDÉO …VIDÉO …VIDÉO …VIDÉO …VIDÉO

 

MAYOTTE : Sortez de l’ombre et donnez un peu de votre amour,.. à notre Mayotte meurtrie par la trahison,.. de ceux qui gouvernent la France d’aujourd’hui…

MANSOUR KAMARDINE : « A Mayotte, c’est 2 aquarius par nuit !..» (VIDÉO…)

IMMIGRATION : les Mahorais sont-ils racistes et xénophobes ?..

MAYOTTE : Nos parlementaires ?.. de piètres négociateurs … – Proposition ambitieuse pour Mayotte – par Zaidou Bamana

SOCIÉTÉ : Les violences faites aux femmes,.. parlons en !.. – Yasmina Aouny

Madame Ramlati Ali, toute une histoire …

MAYOTTE : L’importance de la Culture de la Compétence… – Yasmina Aouny

Azali, Macron, Xi Jinping : Un chimpanzé n’est pas un bonobo…

MAYOTTE : Contre la Communauté de l’Archipel des Comores

MAYOTTE : les Maires mettent en danger des milliers de vies !.. – Yasmina Aouny

AÉROPORT : Des centaines de manifestants à Mayotte pour une piste longue pour l’aéroport (vidéos)